Parce qu'ils en parlent mieux que nous